Archives pour la catégorie Offres d’emploi

Annonces d’offres d’emploi dans le domaines des accélérateurs de particules et des technologies associées.

Offre d’emploi accélérateurs à la DAM Ile de France

Le CEA DAM recherche un physicien/ingénieur pour le développement, la gestion et la maintenance de deux accélérateurs :
un Van de Graaff, 4MV et un tandem 7MV, permettant notamment de produire des faisceaux de neutrons.
Profil souhaité : De bonnes connaissances et compétences en système de mesure physique et de contrôle commande des accélérateurs, en électronique analogique et numérique, en détection des rayonnements, en traitement du signal et en automatisme. Une première expérience dans une installation expérimentale.

Disponibilité du poste : 1/12/17

Pour plus de renseignements, visitez le lien suivant :

https://www.emploi.cea.fr/offre-de-emploi/emploi-ingenieur-exploitation-et-developpement-d-installation-experimentale-h-f_2767.aspx

Junior Professorship (W1) in Accelerator Physics

With 6,200 employees in research, teaching and administration and its unique profile, TU Dortmund University shapes prospects for the future. The cooperation between engineering and natural science as well as social and cultural studies promotes both technological innovations and progress in knowledge and methodology. It is not only the more than 33,550 students who benefit from this.

The Department of Physics at TU Dortmund University is seeking to fill the position of a

Junior Professorship (W1) in Accelerator Physics

with immediate effect. The successful candidate will be responsible for conducting research and teach­ing in the field of physics, particularly the physics of particle accelerators and synchrotron light sources.

The professorship is associated with the Cen­ter for Synchrotron Radiation which operates the 1.5-GeV electron storage ring DELTA as a synchrotron light source. Moreover, the stor­age ring in combination with a femtosecond laser system and modern instrumentation offers excellent opportunities for conducting cutting­edge accelerator physics research. One example is the generation of ultrashort radiation pulses in the vacuum-ultraviolet and terahertz regime.

Applicants are expected to have completed a doctoral degree in physics (or a closely related field) with very good marks. They have suc­cessfully conducted independent research in the field of accelerator physics and are pre­pared to participate in the operation and fur­ther development of DELTA. They are also willing to shape and actively participate in future research collaborations. Experimental work experience with synchrotron light sources and free­electron lasers as well as the opera­tion of lasers at accelerator facilities is appre­ciated.

A commensurate level of participation in teach­ing within the physics and medical physics programs as well as supervision of doctoral research is required, as is the assumption of certain academic administrative tasks. Appli­cants should also have the capacity for social competence and leadership.

Preconditions for employment are specified in § 36 HG of the State of NRW. The initial ap­pointment will be for a period of three years with an evaluation in the third year. Following a positive evaluation, the appointment will be extended for a further three years.

TU Dortmund University strives to increase the number of women in academic research and therefore encourages women to apply.

Disabled candidates with equal qualifications will be given preference.

Ingénieur R&D Electronique – Hautes Puissances Pulsées (H/F)

Ingénieur R&D Electronique – Hautes Puissances Pulsées (H/F) – 1602545
Contrat à durée indéterminée – Temps plein
Famille professionnelle

05 – R&D : Matériel
Lieu principal

FR-Ile de France-Gennevilliers
Organisation

Thales France

Poste publié le

1 avr. 2016, 14:24:47
Date de fin de publication

Non spécifiée

Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’Aérospatial, du Transport, de la Défense et de la Sécurité. Fort de 61 000 collaborateurs dans 56 pays, Thales bénéficie d’une implantation internationale exceptionnelle qui lui permet d’agir au plus près de ses clients, partout dans le monde.

Avec un chiffre d’affaires de 1,8 milliards d’euros et des références prestigieuses, Thales Communications & Security est numéro un européen des systèmes d’information et de communication sécurisés pour les marchés mondiaux de la défense, de la sécurité et du transport terrestre.
La société compte près de 7 000 salariés répartis sur 9 sites principaux en France, au service de ses clients en France et à l’international.

La Direction Produits Tactiques (TAP) propose des solutions de communication tactiques pour les forces terrestres, des systèmes et équipements de guerre électronique des communications, durcissement, instrumentation et sûreté de fonctionnement.

Dans le cadre de notre développement, nous recherchons un(e) :

Ingénieur R&D Electronique – Hautes Puissances Pulsées (H/F)
Basé(e) à Gennevilliers (92)

Au sein de la Direction TAP, vous intégrez le secteur Durcissement-Instrumentation-Sûreté (DIS), pôle d’expertise en matière de durcissement, d’instrumentation spécialisée en environnement hostile et en sûreté de fonctionnement. Vous venez renforcer le Groupe Ingénierie Emploi (GIE) : étude et développement de sources fortes puissances pulsées.

Dans le cadre de votre mission, vous travaillez dans l’activité « Forte puissances pulsées » du GIE sur les études et le développement de sources/accélérateurs fortes puissances pulsées. Vos principales missions sont les suivantes :
Vous travaillez sur la conception, le développement et la réalisation de sources RF, accélérateurs, Linacs, générateurs de fortes puissances pulsées, générateurs haute tension ainsi que sur des réponses à propositions associées aux mêmes problématiques techniques.
Vous réalisez ou participez aux mesures/essais permettant de valider la définition et la réalisation des matériels.
Vous maquettez les fonctions permettant de valider les orientations de vos conceptions.
Vous rédigez la documentation associée aux travaux pris en charge : rapports d’études, spécifications, rapports justificatifs de conception, dossiers de définition, procédures de mesure et d’essai, etc.

Des déplacements ponctuels, au niveau national et international, sont à prévoir.

De formation BAC+5 minimum, vous êtes issu(e) d’une école d’ingénieur ou équivalent universitaire, à dominante ingénierie électronique.
Vous avez une première expérience réussie sur un poste similaire.

Compétences techniques :
Connaissance de l’électromagnétisme, des hyperfréquences, de la haute tension et de l’électronique analogique
Des compétences dans le domaine des antennes, des chaînes d’émission/réception radio, ainsi que des techniques d’intégration analogique large-bande sont primordiales.
Maîtrise des moyens de simulation (CST, HFSS, ADS, PSPICE, Matlab/Python) et de mesures classiques (oscilloscope, analyseur de sprectre et analyseur de réseau)
Anglais

Qualités humaines :
Rigueur
Autonomie
Capacité de travail en équipe

Au sein de nos équipes, nous vous offrons :
– du challenge,
– des opportunités de carrière,
– et des technologies innovantes pour rendre le monde plus sûr.

Offre de post-doc au LPGP – Laser driven acceleration of electrons in plasmas

Post‐doctoral position in plasma physics – Laser driven acceleration of electrons in plasmas The CNRS‐LPGP invites applications for a postdoctoral research position for 2 years in the area of laser plasma acceleration of electrons. The position is based at the Laboratoire de Physique des Plasmas (Orsay, France, http://www.lpgp.u‐psud.fr/). The objective of the work is to design high gradient plasma accelerating structures in the frame of the European design study Eupraxia, http://www.eupraxia‐project.eu/.
Minimum Qualifications: Candidates must have a PhD in physics, with experience in
experimental techniques. A successful candidate should have the ability to produce high quality research in a collaborative environment.
Preferred Qualifications: Expertise with ultra‐intense laser plasma interaction, laser guiding, discharge plasmas, electron acceleration in plasmas, is desired. Ability or experience in writing publications or reports is also preferred.
To Apply: Please submit a cover letter, Curriculum Vitae, research statement and two letters of reference. Review of applications will begin February 2016 and continue until an acceptable candidate is found. Questions or requests for further information on the position should be directed to Dr. Brigitte Cros

Positions post-doctorales à SOLEIL

Deux offres de postdoc dans le groupe Physique des Accélérateurs du synchrotron SOLEIL

Etudes et Dynamiques Faisceau pour un upgrade de SOLEIL

Etude et avantage d’un faisceau rond pour le design de l’optique d’une ligne de lumière. 

 

Le Synchrotron SOLEIL et le LLB-ORPHEE sont deux très grands instruments, situés sur le Plateau de Saclay, qui offrent les équipements optimum pour la réalisation d’expériences utilisant le rayonnement synchrotron et la diffusion neutronique. Ces deux TGIR lancent un appel à propositions

de cofinancements de thèses sur des sujets innovants et utilisant ces techniques.

http://www.synchrotron-soleil.fr/images/File/Appel_Theses_SOLEIL-LLB-20150129.pdf

Offre de thèse sur ThomX

Instabilité d’un faisceau d’électrons relativistes pour l’interaction
Compton inverse (English version below)
L’objectif du projet THOMX est de construire un démonstrateur basée sur la
rétrodiffusion Compton d’un laser sur un faisceau d’électrons (50MeV) dont le flux pourra
atteindre 1013 photons par seconde dans la gamme des rayons X durs (50à 90keV). Pour
atteindre ses objectifs, la source laser ainsi que la source d’électrons devront être stables. Or,
les conditions requises pour maximiser le flux de photons rétrodiffusés (faible énergie des
électrons, la compacité, forte focalisation au point d’interaction) entrainent une dégradation
des caractéristiques et de la stabilité du faisceau d’électrons qui subit un demi-million de fois
l’interaction Compton. Les sources de dégradation sont principalement dues à l’interaction
Compton ainsi qu’à l’effet Touschek multiple (IBS). D’autre part, l’espace des phases
longitudinales des électrons subit aussi des effets turbulents dus à la désadaptation, aux nonlinéarités
de l’optique, ainsi qu’aux effets collectifs comme la force de charge d’espace, le
rayonnement synchrotron cohérent (CSR), ou l’impédance. Comme la dynamique des
électrons n’est pas amortie, ces dégradations ont un impact non négligeable à la fois sur le
flux de photons rétrodiffusés mais aussi sur ses caractéristiques spectrales.
La thèse proposée se concentrera sur l’étude des instabilités transverses et
longitudinales. Elles peuvent être dues à l’impédance de la chambre à vide et des éléments
environnants ainsi qu’aux ions du vide résiduel. Un premier volet concernera l’impédance
longitudinale et transverse. L’impédance des éléments vus par le faisceau (Beam Position
Monitor, soufflet, brides, cavité optique au point d’interaction) sera simulée et mesurée sur un
banc de test avec un expert radio-fréquence. Les différentes contributions seront insérées dans
les simulations de la dynamique des électrons afin d’évaluer la dégradation induite sur le
faisceau d’électrons. La partie analytique nécessaire à cette évaluation sera poussée selon le
profil de l’étudiant. Un autre objectif de la thèse sera axé sur le couplage des différentes
instabilités liées à l’impédance avec celles dues aux ions du vide résiduel. En effet, la
dynamique couplée des électrons et des ions circulant dans la chambre à vide conduit à une
limitation de la densité électronique, mais aussi à des instabilités transverses difficilement
contrôlables à cause de la rapidité des temps de montée de ces instabilités. Dû au passage du
faisceau d’électrons en leur voisinage, les ions sont aussi soumis à des déplacements
longitudinaux le long de l’anneau menant à des points d’accumulation. L’effet de ces
déplacements dans les dipôles reste à modéliser pour évaluer l’efficacité du nettoyage des ions.
L’objectif sera d’étudier la dynamique couplée des électrons et des ions en présence des
déplacements longitudinaux des ions. Cette dynamique sera aussi couplée aux effets collectifs
comme l’impédance.
Le plan détaillé de la thèse est :
Evaluation de l’impédance, mesure et impact sur le faisceau d’électrons :
ü Modélisation du design de la chambre à vide et des différents composants (BPM,
soufflets, bride, chambre à vide au niveau du point d’interaction, etc.) : simulations
avec CST
ü Mesure des fréquences absorbées par les différents éléments : définition du banc de
mesure, commande, montage, mesure, comparaison avec les simulations CST.
ü Extraire les valeurs d’impédance en adéquation avec l’outil de simulation de
dynamique des faisceaux d’électrons choisi.
ü Discussion des résultats des simulations de dynamique des électrons, étude de moyens
de mesure spécifiques qui pourraient être utilisés lors du démarrage de ThomX
Modélisation des instabilités dues aux ions :
ü Evaluation de la distribution longitudinale des ions le long de l’anneau en tenant
compte des champs magnétique des dipoles : insertion du modèle dans un code déjà
existant, vérification de l’efficacité de nettoyage des ions par les électrodes et les gap
d’injection.
ü Couplage de la dynamique longitudinale et transverse des ions avec celle du faisceau
d’électrons : modélisation, modification d’un code existant, étude de l’impact sur les
nombre d’onde, la stabilité du faisceau d’électrons
ü Discussion des résultats des simulations de dynamique des électrons, étude de moyens
de mesure spécifiques qui pourraient être utilisés lors du démarrage de ThomX
ü Etude des modifications de l’instabilité (fréquence, seuil, intensité) due aux ions en
présence de l’instabilité due à l’impédance de la chambre à vide.
Ces études aboutiront à une modélisation réaliste, et des simulations rapides pour
évaluer et comprendre les dégradations attendues du faisceau d’électrons lors du démarrage.
Selon le planning d’avancement de la construction de ThomX, des mesures seront possibles
lors du démarrage.
La thèse s’inscrit dans le cadre du projet ThomX qui vise à développer une source de
rayon X intense et compacte pour l’utilisation dans un environnement médical ou d’histoire
de l’art. ThomX est un équipement d’excellence financé par l’Agence Nationale de la
recherche, le CNRS, l’IN2P3, et l’Université Paris Sud. Ce projet regroupe des partenaires
institutionnels et industriels français ; il réunit des pôles d’excellence dans le domaine des
accélérateurs, des lasers de puissance et de la détection X. Le doctorant sera intégré à l’équipe
THOMX constituée de chercheurs, d’ingénieurs et techniciens. Des réunions régulières seront
organisées pour discuter des résultats et de l’avancée de la thèse avec l’équipe « dynamique
faisceau » du département Accélérateurs et avec le groupe machine du Synchrotron SOLEIL.
Encadrement :
Christelle Bruni, bruni@lal.in2p3.fr, 01.64.46.83.51
Pierre Lepercq,
Ryutaro Nagaoka,
Les étudiants intéressés sont invités à se manifester rapidement en envoyant un CV et une
lettre de motivation à bruni@lal.in2p3.fr
Financement :
La thèse est financée sous réserve d’un niveau académique suffisant de l’étudiant.
Cadre : ED PHENIICS
Instability of a relativistic electron beam for inverse Compton scattering
The aim of the THOMX project is to build a demonstrator based Compton backscattering of a
laser on an electron beam (50MeV) whose flux can reach 1013 photons per second in the range
of hard X-rays (50 to 90keV). To achieve this goal, the laser source and the electron source
must be stable. But the conditions required to maximize the flux of backscattered photons
(low energy electrons, compactness, strong focusing at the interaction point) are likely to
degrade the characteristics and stability of the electron beam that undergoes a half million
once the Compton interaction. The sources of degradation are mainly due to the Compton
interaction as well as multiple Touschek effect (IBS). Furthermore, longitudinal phase space
of electrons is also undergoing turbulent effects due to mismatch, non-linearity of optics, as
well as collective effects as space charge force, coherent synchrotron radiation (CSR), or
impedance. As the dynamics of electrons is not damped, this damage has a significant impact
on both the flux of backscattered photons but also on its spectral characteristics.
The proposed thesis will focus on the study of transverse and longitudinal instabilities. They
may be due to the impedance of the vacuum chamber and the surrounding elements as well as
ions of the residual vacuum. The first part will cover the longitudinal and transverse
impedance. The impedance elements seen by the beam (Beam Position Monitor, bellows,
flanges, optical cavity at the interaction point) will be simulated and measured on a test bench
with a radio-frequency expert. The contributions will be included in the simulations of the
dynamics of electrons to evaluate induced degradation of the electron beam. The analytical
part relevant for such assessment will be pushed according to the student’s profile. Another
aim of the thesis will focus on the coupling of different instabilities related to the impedance
with those due to ions of the residual vacuum. Indeed, the coupled dynamics of electrons and
ions circulating in the vacuum chamber results in a limitation of the electron density, but also
to transverse instabilities hard to control due to the rapidity of the rise time of these
instabilities. Due to the passage of the electron beam in their vicinity, the ions are also subject
to longitudinal displacement along the ring whose velocity depends on the magnetic optics of
the ring, leading to accumulation points. The effect of these shifts in the dipoles has to be
simulated for evaluating the efficiency of the ion cleaning. The objective will be to study the
dynamics of electrons and ions in the presence of longitudinal displacements of the ions. This
dynamics will also be studied with collective effects such as impedance.
The detailed plan of the thesis is:
Evaluation of the impedance, measurement and impact on the electron beam:
ü Modeling of the vacuum chamber and components (BPM, bellows, flange vacuum
chamber at the point of interaction, etc.) : simulations with CST
ü Measure of absorbed frequencies in different elements : definition of the test bench,
control, assembly, measurement, comparison with CST simulations.
ü Extract the impedance values according to the dynamics simulation tool selected for
the electron beam
ü Discussion of the results of electron dynamics simulations, study of specific
diagnostics means which could be used when starting ThomX
Modelling of instabilities due to ions:
ü Study of the longitudinal distribution of ions along the ring, taking into account the
magnetic fields of the dipoles: insertion of the model into an existing code,
verification of the ion cleaning efficiency from the electrodes and of the the injection
gap.
ü Coupling of longitudinal and transverse dynamics of ions with the electron beam:
modeling, modification of an existing code, study of the impact on the tune, on the
electron beam stability
ü Discussion of the results of electron dynamics simulations, study of specific
measurement means which could be used when starting ThomX
ü Study of changes of the instability (frequency, threshold, intensity) due to ions in the
presence of instability due to the impedance of the vacuum chamber.
These studies will lead to realistic modeling and fast simulation to assess and understand the
expected degradation of the electron beam during startup of ThomX. According to the
progress schedule of the ThomX construction, measures will be possible during
commissioning.
The thesis is part of the ThomX project, which aims at developing an intense and compact Xray
source for use in a medical environment or art history. ThomX is an equipement of
excellence funded by the French National Research Agency, CNRS, IN2P3 and Université
Paris Sud. This project brings together institutional partners and French industrialists; it
brings centers of excellence in the field of accelerators, power lasers and X-ray detection. The
candidate will be part of the THOMX team of scientists, engineers and technicians. Regular
meetings will be held to discuss the results and the progress of the thesis with « dynamic
beam » team of the Accelerator department and with the machine group of Synchrotron
SOLEIL.
Supervisors :
Christelle Bruni, bruni@lal.in2p3.fr, 01.64.46.83.51
Pierre Lepercq,
Ryutaro Nagaoka,
Interested students are encouraged to quickly send their resume and a cover letter to
bruni@lal.in2p3.fr
Funding :
The thesis is funded according a sufficient academic level of the student.
ED PHENIICS

Annonce de poste: Caractérisation de paquets d’électrons sub-picosecondes obtenus à partir de l’effet photoélectrique et accélérés à quelques MeV dans une structure accélératrice.

Caractérisation de paquets d’électrons sub-picosecondes obtenus à partir de l’effet photoélectrique et accélérés à quelques MeV dans une structure accélératrice.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’activité de l’accélérateur PHIL, un photo-injecteur d’électrons installé au Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire ayant le rôle de station R&D. L’objectif principal du projet est la génération, sur PHIL, des paquets d’électrons ultra-courts, à l’échelle de quelques dizaines, voire la centaine, de femtocosecondes, et l’étude de leurs caractéristiques et de la dynamique, à partir d’un photoinjecteur couplé à un laser femtoseconde. Plusieurs phénomènes interviennent depuis l’émission à la cathode et rendent l’obtention de tels paquets ardue. Le projet est de mesurer l’amélioration de la brillance par le processus non linéaire d’émission multiphotonique. Des simulations seront réalisées afin de valider les performances obtenues et mesurées sur PHIL.

Le post-doctorant sera intégré à l’équipe PHIL constituée de chercheurs, d’ingénieurs et techniciens. Il sera aussi en lien avec l’équipe « dynamique faisceau » du département Accélérateurs, ainsi qu’avec l’équipe de LASERIX. Des résultats préliminaires à 800 nm seront disponibles pour l’arrivée du post-doctorant. Le post-doctorant assurera la continuité des prises de mesures et des temps de shifts dédiés à ce projet scientifique.

Le projet postdoctoral a un double objectif :

  • Démontrer expérimentalement la faisabilité d’obtention de paquet sub-ps avec LASERIX
  • Démontrer expérimentalement le processus multiphonique à 2 et 3 photons

PLAN DE TRAVAIL DETAILLE ?

 

Dans un premier temps, le post-doctorant devra se familiariser avec l’expérience PHIL et, de façon plus générale, avec les photoinjecteurs. Le post-doctorant commencera par effectuer des mesures sur des paquets d’électrons picosecondes en utilisant les différents diagnostics mis à disposition sur PHIL, en binôme avec les différents intervenants de l’équipe PHIL. Ensuite il prendra en charge l’expérience concernant l’obtention d’un faisceau d’électrons sub-picoseconde avec LASERIX. Dans ce premier volet, le post-doctorant devra contribuer à la préparation des mesures, aux prises de données, à l’analyse des données. Il lui incombera d’en extraire les conclusions quant à la qualité des paquets obtenus (charge, emittance longitudinale et transverse), les comparer aux prédictions données par les simulations et positionner les résultats par rapport à l’état de l’art. Pour cela, le post-doctorant devra :

  • définir les besoins en terme de laser (durée, énergie, longueur d’onde)
  • organiser les shifts avec LASERIX : acheminement du laser à la cathode adapté à la longueur d’onde et profil transverse adéquat pour le faisceau d’électrons.
  • Réaliser les mesures de façons systématiques en fonction des différentes cathodes mise à disposition avec le bras de transfert, de la durée et de l’énergie ainsi que de la longueur d’onde des impulsions laser.

 

Un autre volet de ce projet consiste à  contribuer à la conception d’un moyen de mesure plus précis de ces paquets courts permettant de mesurer leur durée. Ceci peut être réalisé notamment par des structures radiofréquence. Après un examen des possibilités à la fois techniques et budgétaires, le post-doctorant proposera la solution la plus adaptée à PHIL, tant du point de vue du personnel à disposition, du budget, et de l’insertion possible sur la ligne PHIL. Il devra collaborer avec les ingénieurs RF et les mécaniciens pour la conception et la réalisation, selon les contraintes budgétaires.

 

Le post-doctorant contribuera à la diffusion des résultats par la rédaction d’articles ainsi que la participation à des conférences internationales sur le sujet.

 

 

 

PROFIL SOUHAITE

Le candidat doit avoir une thèse en physique. Le candidat devra avoir un fort attrait pour l’expérimentation. Des compétences dans la dynamique des faisceaux de particules chargées ou bien dans les lasers pulsés seront un avantage significatif ; en particulier dans les photoinjecteurs, ou les chaines de type CPA basé sur le Ti:Sa.

Une expérience en programmation peut être un plus. Le candidat doit être capable de communiquer en anglais.

Le candidat devra avoir soutenu sa thèse au plus 6 ans avant sa prise de fonction en tant que post-doc P2IO et ne pas avoir été́ employé́ au cours des deux années précédentes (comme doctorant ou post-doc) dans un laboratoire P2IO.

Le post-doctorat est d’une durée de deux ans pour un démarrage en octobre 2015. La date limite d’envoi des CV, lettre de motivation ainsi qu’une liste de personne de référence à contacter, est fixée au 15 mars 2015.

Le dossier est à envoyer à :

Christelle Bruni (bruni@lal.in2p3.fr) et David Garzella (david.garzella@cea.fr)
Pour plus d’informations, contacter Christelle Bruni – LAL – bruni@lal.in2p3.fr

 

LABORATOIRES IMPLIQUES

Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL) Bâtiment 200 – BP 34 91898 ORSAY
LIDYL DSM/IRAMIS/, CEA Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette, France

 

COLLABORATEUR

Christelle Bruni, LAL

Pierre Lepercq, LAL

David Garzella, CEA

Kevin Cassou, LASERIX

Sophie Kazamias, LASERIX

Moana Pittman, LASERIX